Lecture mécanique
La gravure
La vitesse de lecture
Le tourne disque
Aspect électrique
mise à jour : juillet 2017
Document Sonora
Lecture mécanique
 
Les précautions à prendre pour une bonne reproduction d'un disque ancien sont d'ordres mécanique et électrique.
Deux possibilités s'offrent à nous : lire les disques selon les méthodes de l'époque, c'est-à-dire à l'aide d'un appareil de reproduction ancien, ou bien reproduire ces documents à l'aide d'un équipement moderne.
La première méthode, même si elle ne manque pas de charme n'est pas sans risque. Les phonographes sont des appareils relativement primitifs, le poids de la tête dépasse les cent grammes, les frottements des pièces mécaniques en mouvement accroissent la pression de l'aiguille contre les flans du sillon. Tout cela provoque une accélération de l'usure du disque. Disque qui était prévu pour une centaine de passages!
Toutefois, il faut reconnaître que la lecture acoustique ne manque pas d'intérêt, ne serait-ce que pour percevoir la qualité de l'audition de l'époque. Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue que la qualité d'enregistrement a dépassé très tôt celle de la reproduction. Lire un disque des années trente avec un appareil haute fidélité moderne n'est pas une hérésie, au contraire, beaucoup d'informations sont alors restituées.
Au moins, n'oublions pas qu'en lecture acoustique, il faut changer l'aiguille à chaque face, sans cela, le disque est rapidement "usiné"!
Ou alors, utilisons des aiguilles en bambou ou en épine de cactus, mais elles deviennent rares!
 
La gravure
Si l'on fait appel à des systèmes modernes, il faut savoir que la technique de gravure a évolué tout au long de l'histoire du 78 tours.
Mécaniquement, la largeur de la gravure particulièrement a varié selon les époques et les pays.
S'attacher à bien reproduire un disque ancien passe par la connaissance des types de gravure et par le choix approprié d'une pointe de lecture à la largeur adéquate.
Une société comme "Expert Stylus Company" en Angleterre saura vous fournir en diamants de différentes tailles. Ils pourront même équiper votre cellule d'une nouvelle pointe.
Lire un disque ancien à l'aide de phonocapteurs modernes permet d'attaquer le flan du sillon sur des zones différentes que celles usées par les aiguilles de l'époque, ainsi la lecture est encore améliorée.
Un choix disponible de cellules modernes :
Rega RB 78
Shure (M78S)
Stanton (500 MK II + stylet 78 tours)
Ortofon M2 78
Ces cellules sont équipées d'un diamant de 65 microns et conviennent très bien pour les 78 tours "modernes"!
Jico, fabriquant japonais de produits d'excellent qualité.
Voir la page "Annuaire professionnel" où vous trouverez les adresses parisiennes d'experts de la Hi-Fi moderne qui veulent bien assurer la vente de cellules de lecture de 78 tours. Entre autre, l'excellent modèle du constructeur anglais, Rega pour les pressages des années cinquante.
 
Le tourne disque
Plusieurs possibilités s'offrent à nous. Il est toujours possible de dénicher une ancienne platine pourvue de la vitesse 78 tours. Les modèles particulièrement recherchés en France sont les Lenco B55, B75 ou 78.
Ces modèles ont l'avantage de posséder un réglage de vitesse suffisamment large pour lire correctement tous types d'enregistrement : de certains disques de la première période (inférieur à 60 tours) jusqu'aux disques à gravure verticale de Pathé (autour de 90 tours). L'inconvénient de ces modèles est le qualité médiocre du bras et encore faut-il que son système d'amortissement de l'articulation soit en bonne état, sans cela, les fortes vibrations provoquées par les défauts de planéité de certains disques gondolés provoquent de fâcheuses résonances.
D'autres modèles de chez Thorens ou Garrard sont de très bonne qualité, malheureusement, la variation de vitesse est faible au regard de l'indispensable pour nos chers disques à saphir Pathé (90 tours)!
La solution idéale est de se procurer un modèle spécialement réalisé pour la lecture du 78 tours sur la base de platines modernes de bonne qualité, mais le budget n'est pas le même!
Différentes maisons proposent ce type d'appareil :
  • Kurt Nauck distribue la gamme Esoteric Sound lien
  • K.A.B., propose une gamme issue des modèles Technics lien
  • Numark TTX lien
  • Pour le rêve, un constructeur japonais propose une machine à lecture laser, l' ELP laser turntable lien
 
Aspect électrique
Une fois résolu le problème du choix du tourne disque et de la cellule, il reste à amplifier correctement le signal issu du capteur.
On peut distinguer deux grandes périodes dans l'histoire du disque : l'ère acoustique, avant 1925 aux USA et 1926 en France et l'ère de l'enregistrement électrique qui suit évidemment la première.
La qualité du son en terme de courbe de réponse pour la première période est tributaire de beaucoup de paramètres que l'on ne peut déceler autrement que par une audition attentive et une comparaison de différents moyens de restitution.
Quant aux enregistrements électriques, on peut distinguer plus aisément différentes périodes.
Ce sujet sera développé ultérieurement, sachez toutefois dès à présent que les capacités techniques suivant les contrées et les époques ont produit des enregistrements aux courbes plus ou moins linéaires.
Pour des raisons de limite de gravure des fortes ondulations, les modulations graves étaient atténuées. A la lecture de ces phonogrammes, il convient d'amplifier le signale en adoptant une courbe inverse à celle de l'enregistrement.
On distinguera les courbes de réponses adoptées aux Etats Unis, de celles des pays européens ou de l'Angleterre; des courbes utilisées dans les années trente de celles du pré-vinyle, celles-ci étant différentes aux USA, en Angleterre ou en France. Sans parler de la lecture des premiers vinyles qui requièrent également certaines précautions à la lecture.
Les entrées phono des appareils modernes utilisent une courbe dite RIAA, standard de l'ère du vinyle qui ne convient que très modérémment à la lecture du 78 tours.
Ces considérations nous amènent à préconiser un étage de préamplification à courbe variable (préamplificateur Pick-up/PU/phono...).
En France, Gérard Frappé, ingénieur, collectionneur et spécialiste de la marque Pathé a conçu un magnifique appareil, le "Colibri" qui possède une série de courbes de lecture capable de restituer efficacementa le signal original en fonction des époques et des labels. lien