Actualités > Conseils et informations Claude FIHMAN > Modification d'une platine Technics SL200
Modification d'une platine Technics SL200
par Michel Dreyfus
Modification de la table de lecture de disques Technics SL200
Cette modification a pour but de faire tourner le plateau à des vitesses comprises approximativement entre 76 et 82 tours par minute au lieu des 33 et 45 prévus initialement.
Le moteur d'entraînement est un moteur à courant continu. Pour modifier sa vitesse, il suffit de modifier sa tension d'alimentation. Initialement, celle-ci est de l'ordre de 6 volts pour 33 tr/mn et de l'ordre de 8 volts pour 45 tr/mn. Dans notre modification, elle va être portée à une valeur comprise entre 12 et 13,5 volts.
L'électronique d'origine se compose d'un petit transformateur 110-220/10 volts, insuffisant pour notre modification. Il faut donc le remplacer par un transfo de taille équivalente mais donnant 12 volts (environ 15 volts à vide) avec un débit minimal de 50 mA. On peut le trouver assez facilement chez RAM, à côté de la Place de la Nation à Paris ou dans d'autres boutiques de pièces détachées d'électronique.
Il faut ensuite déconnecter et démonter la plaquette qui supporte une partie de l'électronique. On pourra conserver celle qui supporte le commutateur 33/45 afin de ne pas modifier l'apparence extérieure de la platine mais le commutateur ne servira plus à rien. En revanche, il faudra percer un trou un peu plus à droite pour fixer le potentiomètre de réglage de 1 Kohm, le réglage s'effectuant maintenant de façon continue entre les vitesses extrêmes prévues. C'est très facile car tout le bâti de la platine est en matière plastique peu épaisse.
Il est fait appel à un régulateur intégré LM317 dont on règle la tension de sortie au moyen de deux potentiomètres : l'un (interne : 10 Kohms) est un ajustable qui sert à définir la vitesse moyenne. L'autre, (externe : 1Kohm) sert à faire le réglage final.
Pour calibrer l'électronique, on réglera le potentiomètre extérieur à mi-course. Puis, à l'aide d'un stroboscope portant deux couronnes : 78 et 80 tr/mn, on réglera le potentiomètre ajustable de façon que les deux couronnes tournent chacune dans un sens différent mais approximativement à la même vitesse. (On peut télécharger un petit logiciel gratuit permettant d'imprimer un stroboscope sur mesure avec 1 à 5 vitesses différentes à l'URL http://www.78rpm.com/turntables/Strobe.htm.)
Attention ! Il y a un condensateur polarisé à l'intérieur du boîtier abritant le moteur. Il ne faut donc pas inverser son alimentation, sous peine de le claquer (jaune : positif ; noir : négatif). Il faudrait alors démonter le boîtier du moteur pour le remplacer, ce qui n'est pas facile.
Variante pour l'alimentation. Si on ne peut pas se procurer de transformateur suffisamment petit pour pouvoir le loger à l'intérieur de la platine, on pourra supprimer le pont redresseur et utiliser un de ces petits blocs d'alimentation réglables qu'on trouve pour moins de 100 francs dans les FNAC ou hypermarchés (Auchan, Carrefour...). On le réglera sur 12 volts.
| contact |